Fin de parcours pour le SG du FLN: la justice le réclame

Fait inattendu, le puissant, l’intouchable Mohamed Djemaii , secrétaire général du FLN vient de faire l’objet d’une demande de levée de l’immunité parlementaire, introduite à son encontre par le ministère de la justice.

Le communiqué du département de Belkacem Zeghmati fait état de soupçons de corruption en relation directe avec Djemaii et deux autres parlementaires qui ont eux aussi fait l’objet d’une demande officielle de levée d’immunité.

Réputé proche des cercles du pouvoir et donné comme privilégié par ses supposées relations avec le  haut commandement de L’armée, Mohammed Djemaii qui totalise presque un record sur le nombre de mandats comme député, est également connu comme un des plus influents hommes d’affaires du pays.

Originaire de Tebessa, il est avec ses frères à la tête de la compagnie Essalem Electronic qui active dans l’électronique, la téléphonie mobile et surtout l’électroménager depuis fin des années 90.

Sa marque commerciale Starlight succède à LG qu’ il avait pour un temps représenté en Algérie.

Cité dans des scandales douaniers et fiscaux dès le début des années 2000 dans le cadre de l’importation des collections CKD et SKD, son groupe serait soupçonné de fuite fiscale, manoeuvre frauduleuse pour détourner des avantages douaniers à coups de milliards en procédant à de fausses déclarations . Ses produits sont soupçonnés d’avoir été importés finis et déclarés frauduleusement comme kits destinés a l’assemblage.

Vraisemblablement la justice s’intéresserait à ce lourd dossier.

À rappeler qu’il y a à peine deux jours, le SG du FLN déclarait au cours d’une émission télé que sa famille était la seule  dans toute la wilaya de Tebessa à ne point faire de contrebande . Propos maladroits qui avaient choqué tous les Algériens.

ABN

Lire aussi