Dialogue sans lendemain….

Non au dialogue faussé et forcé,  un alibi qui cache mal l’affolement et le plan des tenants du pouvoir en quête de sortie choisie , loin de la volonté populaire.

Non à la désobéissance civile qui rappelle de vieux souvenirs et qui justifierait le recours à l’étouffement des voix par l’instauration de cet État d’urgence tant rêvé par certains.

Oui au hirak pacifique jusqu’ au bout , sans relâche, jusqu’à ce que démocratie s’en suive…

Le caractère pacifique , arme civilisée de ces millions d’algeriens , n’a t il pas déstabilisé les plans de ceux qui avaient tout concocté pour détourner les acquis du peuple?

Ils ont capitulé face à l’esprit patriotique du peuple qui a montré ses hautes performances de maturité réelle . Le peuple vaincra avec un hirak pacifique pour peu qu’ il maintienne un souffle aussi long que déterminé.

L’espoir de voir se poursuivre la ténacité de la mobilisation est aussi grand,  car le Hirak s’est réellement conféré un statut d’acteur incontournable. Cet élan du peuple a tout démontré, en ce qu’ il constitue un processus définitivement irréversible.

Et cela a été compris en hauts lieux . Les multiples manoeuvres de division n’ont pu avoir lieu dans les rangs serrés autour d’objectifs communs.  Ni les intimidations et manoeuvres ourdies telle cette orchestration de dialogue,  sans les vrais concernés . Sans les jeunes du mouvement.

Jusqu’ ici, l’instance que l’on présente sous l’intitulé du dialogue et de la médiation n’est en réalité qu’ un outil de préparation des élections présidentielles suivant un mode préalablement tracé par ceux là même qui paniquent à l’idée de revenir vers la volonté populaire .

Karim. A

Lire aussi