Des Ministres et des affairistes devenus agriculteurs le temps d’un détournement !

Incroyable:  Au nom d’une loi qu’ ils ont eux même fabriquée, grâce à la complicité active des pseudo parlementaires qui font office de députés propulsés par la puissance de l’argent au rang de représentants du peuple, ils ont détourné des milliers d’hectares de foncier agricole.

L’étendue du désastre à ciel ouvert a failli privatiser toute une wilaya , celle d’El Bayadh entre autres où de puissants hommes d’affaires du sérail et des personnalités politiques de haut rang, des premiers ministres et des ministres ont jeté leur dévolu pour s’approprier des terrains à perte de vue .

À eux deux , Haddad et Tahkout ont bénéficié de 58000 hectares , 50 milles pour le premier et 8 milles pour le second !

Ceci sans compter Abdelmalek Sellal dont le nom revient sur 2 ou 3 wilayas où il dispose de terrains agricoles aussi vastes que sa puissance politique de l’époque .

Plusieurs hommes politiques et des industriels se sont fait offrir le statut d’agriculteurs et d’éleveurs pour bénéficier d’un double avantage au détriment de la communauté et des lois de la république.

En plus des terrains , ils obtiennent une aide financière conséquente puisée d’un fonds spécial , censé être réservé aux professionnels du secteur agricole.

L’astuce étant simple, ces indûs bénéficiaires n’ayant investi aucun centime sur ces terres, ont utilisé les droits à ces concessions pour les hypothéquer au prix fort auprès des banques afin de bénéficier de crédits destinés à financer d’autres projets.  Un détournement de crédits dans les règles . Mieux encore , par cette manoeuvre, ils parviennent à revendre indirectement ces terrains qui n’auront servi que d’alibi  pour décrocher des fonds.

Le scandale du foncier agricole qui a enregistré les pics de détournement au courant de l’année 2016 vient juste de commencer à livrer quelques uns de ses secrets.

ABN

 

Lire aussi