Covid 19: Que se passe-t-il à Biskra?

Les autorités de la wilaya de Biskra ont procédé au reconfinement de neuf communes, les plus touchées par la pandémie, et elles ont  fermé les marchés hebdomadaires, les centres commerciaux, ainsi que les points de vente du cheptel.

 

Cela est dû à l’inquiétante recrudescence des cas confirmés et de décès de coronavirus dans cette wilaya, qui est en passe de devenir un foyer important de propagation de ce virus mortel sur le territoire national.

Une explosion des cas de Covid-19 a poussé les experts et les autorités de la wilaya à déclencher l’alarme, après les cas de décès survenus vendredi à Sidi Okba et où au moins 12 patients ont succombé.

Les autorités sanitaires dénombrent de centaines de cas positifs au coronavirus, dont des cadres de l’exécutif de wilaya, et des dizaines de cas de décès, dont deux médecins très connus à Biskra, un professeur d’université et des familles entières sont touchées par le coronavirus.

 

Ces cas de contamination massive sont essentiellement le résultat d’une inconscienc ecaractérisée de la part de certains qui ont organisé des fêtes de mariage .

Des familles entières se rendant en toute insouciance à ces cérémonies.

Ajoutons  à cela l’inconscience de  certains la responsables hospitaliers de Biskra qui continuent de faire fonctionner les bouteilles d’oxygène bien que la majorité de ces instruments sont vétustes et perdent leurs contenance en réduisant leurs durée de vie à 10 jours au lieu d’un mois.

 

Un élan de solidarité à partir de l’étranger a été enregistré par un citoyen de la ville qui a doté l’hôpital Hakim Saadane d’une Quantité d’oxygène en attendant la réaction officielle qui va certainement se manifester avec la visite du ministre de la santé.

 

A l’occasion de cette visite, un rassemblement citoyen a été organisé devant l’entrée de l’hôpital Hakim-Saâdane pour dénoncer l’aspect de propreté apparente seulement à l’occasion de cette visite ministérielle, alors que les choses laissaien tà désirer auparavant dans tous les domaines.

Les blouses blanches exerçant dans les hôpitaux de la wilaya ont à leur  tour revendiqué l’amélioration des conditions du travail, ils réclament des moyens matériels et humains. « Nous dénonçons ces conditions de travail dans lesquelles nous exerçons notre métier et qui nous empêchent de mener à bien notre mission, nous sommes épuisés… J’invite ces citoyens qui nous accusent à tort de négligence envers les malades de venir nous voir, de s’enquérir de nos conditions de travail. », a déclaré un infirmier de l’hôpital Hakim-Saâdane.

Citoyens et autorités sont interpellés par cette situation à Biskra, la conscience collective est désormais plus que jamais de mise.

Salima ALLOUI

 

Lire aussi