Covid 19: Entre mobilisation et insouciance

Plus de 139 jours depuis le premier cas déclaré positif au Covid-19 , l’algerie affiche un total de 19915 cas confirmés et 1011 décès.

Des chiffres qui ne cessent d’augmenter malgré les mesures sanitaires prises par le ministère de la santé : l’interdiction des rassemblements, fermeture des aéroports et de tous les établissements scolaires, des mesures qui se suivent par une alternance de programmes, confinement et déconfinement de Wilayas, en parallèle création d’une commission nationale de veille et suivi d’évolution de la pandémie au Covid -19, des campagnes de sensibilisation, de larges opérations de désinfection des lieux publics.

Sur le plan médical, le gouvernement assure un stock de 50 millions unîtes de masques de protection entre importation et fabrication locale ainsi que l’adoption d’un protocole de guérison à la Chloroquine depuis le 23mars en approvisionnant de 11OOOO unités de ce médicament et 190000 unités prévues d’importation.

 

La courbe se stabilise pour une période donnée affichant pas plus de 190 cas de contaminés par jour, mais ce même virus qu’on a cru clément avec notre pays inverse l’équation et on se retrouve avec plus de 490 cas confirmés par jour et une dite « Saturation des Hôpitaux » et un corps médical dépassé, un manque d’oxygène, appareils respiratoires et de la moindre bavette ou blouse de protection.

Le 12 Juillet et après plusieurs visites d’inspections aux différents hôpitaux de wilayas ; le ministre de la santé Abderahmane BENBOUZID se prononce sur la situation sanitaire du pays et invite les responsables du secteur à optimiser et mobiliser le maximum des capacités aux besoins de la crise actuelle et engager plus de 50% des lits au Covid-19.

Le ministre confirme aussi les chiffres et les statistiques données chaque jour et en même temps dénonce tous ce qui circule sur les réseaux sociaux comme vidéos ou témoignage de malades et sollicite le citoyen algérien pour plus de vigilance et prise de conscience de la crise en respectant les consignes de protection et le respect des règles de confinement.

le COVID-19 , un test chèrement payé pour imposer un sursaut à notre système de santé et pour faire prendre le sens de la mesure de cette réalité que renvoient nos hôpitaux.

Nadi. K

Lire aussi