Coronavirus, le danger est dans la ville: Des “illuminés” qui n’ont rien compris

S’il est vrai que le hirak a observé les consignes de sécurité en annulant sa sortie en ce vendredi qui a  eu un goût inédit du fait de l’annulation de la prière dans les mosquées, entre autres , il n’en demeure pas moins qu’une imprudente attitude d’un grand nombre de citoyens continue à s’afficher .

À Alger par exemple, nous avons relevé que des citoyens continuent de se regrouper pour discuter alors que d’autres s’entre-melent dans certains commerces sans tenir compte des règles élémentaires de prévention .

À Bab El oued, Saint Eugène etc plusieurs quartiers où nous sommes passés, les gens même si ce n’est pas l’ambiance habituelle sortent et s’offrent des rencontres presque intimes , aucune distance ou port de bavettes, si ce n’est dans quelques cas rares.

À La promenade de Bab El oued du côté d’El kettani, les algerois marchent et discutent  , d’autres sont installés sur les rochers en suivant le rythme des vagues.

Le corona selon eux , c’est un ” virus d’invention politique ” .

Un jeune commerçant nous regarde fièrement pour annoncer la trouvaille” Est-ce que l’on nous a montré ces morts ? Est-ce qu’ ils existent ?” .

Incroyable méfiance, dangereuse naïveté qui règnent chez certains pour lesquels ” tout cela n’est qu’ un gros mensonge ” .

C’est dire l’urgence pour les autorités de réadapter leur  style de communication et d’aller vers une autre forme d’alerte afin de toucher ces esprits ” illuminés “.

Entre Bologhine et Bab El oued, le bus circule même S’il n’est pas bondé. Tout au long de ce littoral, les pêcheurs n’ont point changé leurs habitudes, ils maintiennent leur ligne jetée depuis la grande avenue en attendant la prise.

Plus haut que l’hôpital Maillot du même quartier, des adultes aux airs sages et mûrs sont assis tranquillement, regroupés autour de discussions politiquement chaudes, sûrement sujet du jour, le corona et ses victimes ” inconnues” .

Leur ” kaada ” n’a rien prévu comme prévention : on garde les mêmes distances rapprochées et l’on se garde de porter la bavette ou les gants .

Ces gens là restent convaincus que l’Algérie n’est ni la Chine, ni la France ou l’Espagne et encore moins l’Italie.

Pourtant  quand nous leur rappelons les ” 15 morts et les 139 cas touchés ” suivant les dernières statistiques de ce samedi ils nous répondent que ” cela concerne surtout des immigrés “.

Il y a urgence.  C’est faux ! La population n’a pas entièrement pris conscience du danger.

Et comme nous l’a rappelé notre ami Italien , un industriel installé à Milan ” nous avons commis l’erreur de sous estimer ce virus et nous avons fait la fête en sortant tous les soirs alors que la décision de fermeture des écoles avait été prise ” .

Et il ajoute ” ne faites pas la même erreur que nous . Ne courez pas vers les supermarchés sans protection.  Et je pense que ces espaces de commerce nous ont réellement joué un mauvais tour. “.

Il est temps pour les pouvoirs publics de prendre des décisions encore plus contraignantes pour les libertés mais salutaires pour les vies .

ABN

 

Lire aussi