Conseil des ministres: l’essentiel des décisions…

Des mesures concrètes sous le sceau de l’urgence viennent d’être décidées par le conseil des ministres de ce dimanche.

Elles représentent une réponse tant attendue par plusieurs catégories professionnelles directement touchées par la pandémie .

Le conseil des ministres a donc validé l’octroi d’une indemnité de 30.000 DA par mois en faveur des coiffeurs, chauffeurs de taxis et autres petits artisans.

Cette aide va porter sur 3 mois , annonce le communiqué du conseil des ministres.

S’agissant des petites et moyennes entreprises, il a ete décidé du gel des cotisations et autres dûs au titre des paiements fiscaux et parafiscaux et ce pour toute la période du confinement.

Par ailleurs, le projet d’ordonnance portant modification du code pénal a ete validé en vue ‘d’introduire le chapitre portant protection des personnels soignants dans l’exercice de leurs fonctions.

Ainsi, toute agression verbale contre les personnels soignants est punie d’une peine allant de 1 à 3 ans de prison alors que l’agression physique soumet  son auteur à un risque d’emprisonnement de 3 à 10 ans.

Le personnel médical soumis aux risques du métier notamment en ces temps de pandémie est également protégé par une assurance globale introduite à la faveur de ce conseil des ministres pour une meilleure prise en charge .

Au volet economique, les nouveaux cahiers des charges relatifs à l’industrie automobile et à l’électroménager ont été approuvés.

Suivant ces termes, le montage automobile doit être entrepris par des opérateurs en mesure ‘d’entamer leur investissement avec un taux ‘d’intégration qui ne saurait être inférieur à 30%.

Pour l’électroménager , les investisseurs sont tenus par une obligation de départ de 70 % de taux d’intégration ,  ajoute le communiqué.

ABN

Lire aussi