« Aux » diable Babylone !

Par Nina K Les volumes de ces pièces,  ces espaces et ces murs, les ont vus grandir, muer, sortir de l’enfance vers l’adolescence puis entamer l’âge adulte. Leurs paroles imprimées sur des ardoises imaginaires sont encore là,  leurs voix résonnent encore rauques, tonitruantes, discordantes. Et puis, il y a cette femme vieillie par le malheur et le désespoir, cette mère qui les a portés, veillés, nourris. Cette femme qui les a aimés au-delà de l’amour maternel, au-delà de l’affection, au-delà de la douleur et du chagrin. Mais surtout, elle les…

A suivre

la nouvelle de la semaine : l’île aux pigeons…

  Nina nous fera voyager une fois par semaine dans cet espace dédié aux petites nouvelles qu’ elle nous livre avec un trait propre à son verbe et au style qui renvoie des images vivantes d’un vécu qui loge encore dans les bonnes mémoires. Par: Nina K Il ne s’agissait pas d’une île mais d’un petit îlot à quelques encablures du fameux phare de Cigli sur lequel s’agglutinaient, si mes souvenirs sont bons, pigeons et autres mouettes. Rien qu’à l’évocation de ce nom, un flot de magnifiques souvenirs d’enfance remontent à…

A suivre