L’Algérie classée parmi les derniers au monde: Ce tourisme que nous avons raté…

Selon le rapport publié en septembre 2019 par le Forum Économique Mondial (WEF) sur la compétitivité des pays dans le secteur du tourisme, L’Algérie reste très mal classée en termes de compétitivité touristique. Publié tous les deux ans, le rapport du WEF évalue la compétitivité touristique de 140 pays et produit un classement basé sur l’indice de compétitivité du voyage et du tourisme. Cet indice, composé de 4 sous-indices, de 14 piliers et de 90 indicateurs, mesure le groupe de « facteurs et de politiques qui permettent le développement durable…

A suivre

Plan de relance économique: Tebboune a-t-il trouvé les hommes de la situation ?

  Dans ce projet de plan de relance socio-économique , objet de la réunion de ce Mardi sous la présidence de Abdelmadjid Tebboune, il y a un signe qui montre qu’ en hauts lieux, passée la grande panique de la crise sanitaire, la préoccupation économique reprend les devants de la scène. Tebboune lance une course contre la montre. Cette réunion qui a regroupé les ministres dont les missions sont à caractère stratégique en la matière, notamment les finances, l’énergie , le commerce, l’industrie , l’agriculture et enfin ,  nouveauté de…

A suivre

Marginalisation des cadres, retraite forcée et abandon : Des milliards en formation perdus par L’Algérie…

La priorité donnée à l’éducation et à la formation de la jeunesse n’est pas nouvelle en Algérie. Depuis l’indépendance du pays, des ressources et des investissements massifs ont été consacrés à l’éducation. Le taux du budget de l’État réservé à ce secteur est passé de 11,1 % en 1963 à 17,5 % en 2011. Ainsi, les dépenses consacrées à l’éducation nationale entre 2000 et 2010, passant à 154.758160 de dinars à 437.566167 milliers de dinars, ont augmenté d’environ 34 % entre les deux dates. Selon un rapport de la banque…

A suivre

Certains médias marocains dressés contre L’Algérie : la misère ” cachée ” du Makhzen…

En consultant la rubrique « qui sommes-nous » du site le 360, un media digital marocain, il est dit, dans le paragraphe « charte éthique » que :« sa rédaction respecte les valeurs de la société marocaine : l’islam tolérant, l’unité de la nation, riche de ses particularités, et la monarchie comme ciment de la nation. » Le 360 respecte la monarchie comme ciment de la nation : C’est bien clair, au Maroc la monarchie est le ciment, sans quoi tout édifice qui n’obéit pas à ses règles ne tient pas et s’écroule. Le 360 comprend parfaitement cela…

A suivre

Révision de la constitution : l’idéal, le meilleur et…le pire

La particularité du conseil de la nation en fonction jusqu’à maintenant est : D’une part, outre les deux tiers élus au suffrage universel indirect par des élus locaux, un tiers de personne est désigné par le président de la republique.   D’autre part, il décide à la majorité des trois quart, ce qui donne un droit de veto au tiers présidentiel. Le dernier mot revient donc au conseil de la nation en cas de désaccord avec l’assemblée populaire.   Selon la copie du comité d’experts, le tiers-présidentiel, qui est une sorte…

A suivre

De l’intervention de l’armée algérienne à l’étranger: Un impératif stratégique….

Dans une déclaration à la chaine “une” de la radio nationale, monsieur Laagab conseiller à la présidence de la république a abordé l’amendement introduit dans la mouture de la Constitution concernant la participation de notre Armée Nationale Populaire (ANP) aux missions de maintien de la paix à l’étranger.   À ce sujet, il a réaffirmé « que deux articles de la nouvelle Constitution stipulent la contribution de l’Armée algérienne dans les opérations de maintien de la paix sous les auspices de l’ONU, de l’Union africaine (UA) et de la Ligue arabe. »  …

A suivre

Au delà du reportage sur le hirak : La manoeuvre n’est pas exclusivement….française.

Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères affirmait « Le caractère récurrent de programmes diffusés par des chaînes de télévision publiques françaises, dont les derniers en date sur France 5 et la Chaîne Parlementaire, le 26 mai 2020, en apparence spontanés et sous le prétexte de la liberté d’expression, sont en fait des attaques contre le peuple algérien et ses institutions” dont l’armée, “digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN). »   Ce communiqué fait allusion à deux documentaires, diffusés respectivement sur la chaîne du service public France 5…

A suivre

Bordj Bou Arreridj : Les défis à relancer pour une vocation à retrouver…

La wilaya de Bordj-Bou-Arreridj s’est engagée depuis quelques temps dans un processus de développement s’appuyant à la fois sur sa vocation agro-pastorale et sur un développement industriel tous azimuts qui fait d’elle une région de croissance alternative aux hydrocarbures.   Malheureusement, l’instabilité et les changements brusques des responsables ne sont guère favorables à l’inscription dans la durée des politiques menées. En effet, en moins de cinq ans, cinq walis ont été nommés à la wilaya de Bordj Bou-Arreridj.   Cet état a fait que depuis deux ans, la wilaya de…

A suivre

Révision de la constitution : Ambiguïté dans la séparation des pouvoirs…

Le projet de la nouvelle constitution, a été remis à l’ensemble de la classe politique, aux acteurs de la société civile et autres personnalités nationales et académiciens pour “enrichissement” précise la présidence. La copie rédigée par la commission des experts n’étant pas définitive.  La présidence de la République s’est engagée à prendre en considération les suggestions formulées. Après avoir formulé  quelques observations essentiellement sur la forme dans le précèdent article intitulé « Révision de la constitution : En attente de débats contradictoires… » paru dans le même journal, nous allons essayer de…

A suivre

Révision de la constitution : En attente de débats contradictoires…

Les services de la présidence de la République ont libéré, jeudi 7 mai, la mouture de l’avant-projet de révision de la Constitution. Ainsi, les personnalités nationales, les académiciens, les partis politiques, les organisations de la société civile, les syndicats et les organisations estudiantines pourront débattre et enrichir cet avant-projet, précise la présidence de la république dans un communiqué.   Il convient de noter,indique ce communiqué que ce texte « se veut une simple mouture pour une révision globale et profonde de la Constitution. Il s’agit, donc, d’une plateforme de débat…

A suivre