Entre le “piège” ou “l’erreur”: Abdelmadjid Tebboune désormais dans le flou

Hasard du calendrier ou entreprise “préméditée” , l’arrestation surprise de l’homme d’affaires Omar Alilat , va-t-elle réellement déstabiliser le candidat Tebboune dont la lutte contre l’argent sale et la corruption constitue le coeur battant de sa campagne ? Il y a le feu dans la maison de Abdelmadjid Tebboune.  Après la défection de son Directeur de campagne, Abdellah Baali et le flou autour de ce départ, l’affaire Alilat vient ouvrir la voie à toutes les spéculations en aggravant le malaise qui plonge désormais dans une sérieuse panique  le camp du…

A suivre

Crise politique : manipulation autour des vraies solutions

Par docteur Rafik Alloui Le 10 mars 2019, moins d’un mois du début du hirak,j’avais publié un article dans ce même journal intitulé « Plan de gestion de crise : l’armée nationale populaire élément clé de mise en œuvre ». J’avais évoqué  quatre facteurs d’alerte  dont il faut tenir compte car  si un seul d’entre eux est présent, il constitue à lui seul, un élément suffisant pour  provoquer une crise dans un pays ou une organisation. Ces facteurs sont déterminés par Didier Heiderich président de l’Observatoire International des Crises (OIC), fondateur du…

A suivre

Crise politique : l’échec prémédité

Par Docteur Rafik Alloui le 38 eme vendredi de protestation populaire en Algérie, marquait  aussi la 20 eme sortie  depuis l’expiration, du délai d’intérim de quatre-vingt-dix jours à la tête de l’Etat, assuré par le président de la Chambre haute, Abdelkader Bensalah. En vertu de l’article 102 de la Constitution, le mandat de M. Bensalah est donc arrivé officiellement à son terme. Elu par les deux Assemblées après la démission d’Abdelaziz Bouteflika, il devait assumer l’intérim pendant quatre-vingt-dix jours, le temps d’organiser une élection présidentielle, prévue le 4 juillet, rejetée…

A suivre

Ali Benflis tacle Tebboune et avance ses arguments : Il appelle le Hirak à poursuivre son combat

Sortie médiatique remarquable de Ali Benflis sur la chaîne El Bilad TV.  Il a su, très à l’aise dans cette épreuve de questions-réponses, tourner les débats à son profit et faire passer ses messages sans grandes difficultés face à un animateur qui s’est essayé au jeu de la provocation . Ce n’est assurément pas Ali Benflis de 2004 ou de 2009 que l’on retrouve ces dernieres années. L’homme donne l’impression d’avoir percé les secrets des meilleurs atouts de communication et semble avoir acquis cette aisance à la confrontation en toutes…

A suivre

La liste finale des candidats aux présidentielles : le parfum de Bouteflika et l’odeur d’un Vieux système

Cinq ” étoiles ” pas forcément brillantes se disputeront une seule place de “berger ” dans ce ciel orageux du  12 Décembre prochain. L’autorité nationale indépendante des élections, l’ANIE a finalement retenu 5 candidats à la candidature des présidentielles sur un total de 22 qui avaient déposé leurs dossiers . Ali Benflis, Abdelmadjid Tebboune, Azzedine Mihoubi, Abdelkader Bengrina et enfin Abdelaziz Belaid, ces cinq candidats sont officiellement admis dans cette course à la magistrature suprême. Dans le lot de ces présidentiables, il est intéressant de noter qu’ un seul parmi…

A suivre

De Mohamed Djemai à…Vladimir Poutine

Au lendemain de sa rencontre avec l’ambassadeur de Russie à Alger avec lequel il s’était fièrement affiché, l’éphémère patron du FLN, Mohamed Djemai pensait recueillir la bénédiction de ses sponsors en déclarant que les russes étaient favorables à la feuille de route des autorités algériennes. Il se voulait l’artisan de ce trophée, du soutien précieux des russes et tentait même d’en espérer des félicitations internes. Il recueillera un effet inverse pour cette audace débridée. La réaction vive et cinglante pour rappeler à l’ordre Djemai ne se fera pas attendre. Le…

A suivre

Crise politique : Une somme d’erreurs et autant d’interrogations

Par Docteur Rafik Alloui Comme chaque vendredi depuis le 22 février le peuple Algérien a appelé encore une fois à l’instauration d’une nouvelle Algérie libre et démocratique. Mais cette fois-ci, l’avant-projet de loi sur les hydrocarbures a été au cœur du 35èmevendredi  de la mobilisation du 18 octobre 2019. À travers l’ensemble du territoire national, les Algériens ont massivement rejeté ce qu’ils considèrent être un texte, qui porte atteinte à la souveraineté du pays. L’article 104 de la  constitution est en principe la barrière à la promulgation d’une telle loi.…

A suivre

Crise politique : le respect dû au peuple….

Par Docteur Rafik Alloui Pourtant, bien des acquis ont été gagnés par le peuple Algérien depuis le 22 février 2019 : le président candidat à sa propre succession pour un cinquième mandat et les principaux éléments de sa bande « issaba » ont été éliminés. L’autorité indépendante pour les élections présidentielles a été installée et devrait  en principe mettre hors du processus électoral tout le gouvernement. Mais, apparemment,cela n’a pas été suffisant, car nous sommes au trente troisième vendredi, et le peuple Algérien est toujours pacifiquement dans les rues de…

A suivre

Tebboune, Benflis et les autres : le Hirak, cet autre “candidat” qui s’impose

Terrible ambiance autour de cette centaine de candidats aux présidentielles du 12 Décembre. Entre le folklore des uns et les promesses de paradis des autres , ceux qui tentent de se placer en favoris , tels , Abdelmadjid Tebboune, Ali Benflis ou le dernier arrivé, Azzedine Mihoubi, observent une attitude assez curieuse en ces temps de flou général. Benflis qui a été remarquablement offensif pendant une bonne période, développant une certaine aisance à la communication adoptée d’où se dégage un fort soupçon d’assurance,a préféré une pause stratégique. Il semble avoir…

A suivre

L’affaire Karim Tabbou : Du jamais vu!

Interpeler un homme politique , moins de 24 heures après l’avoir libéré, constitue une bonne matière pour intéresser la communauté internationale , y compris les livres Guiness des records . Karim Tabbou est en train de gagner un statut de portée internationale du fait de cet insolent cafouillage , inédit dans ce genre d’affaires. Tabbou , le militant arrêté, jugé puis incarcéré au motif de sa ” participation à une entreprise visant à atteindre le moral de l’armée ” sera remis en liberté conditionnelle à la faveur d’une décision de…

A suivre