Au nom de la loi, le pays était livré à la magouille !

La chronique politico-judiciaire s’emballe et livre un message fort à la veille d’un 17 ème vendredi de manifestation . Désormais, nul n’est au dessus des lois , telle semble être la nouveauté de fond qui se dégage de ces décisions de justice qui sont en train de présenter un lourd ” butin ” . La justice a pris le relais dans ce bouillonnement politique , encouragée par des discours du commandement de l’armée , l’appelant à se libérer et à oser le bon jugement , sans contrainte ni pression. Elle…

A suivre

Face aux doutes de la rue: Les gros “clients” de la cour suprême !

Accélération de la cadence , telle semble être la nouvelle orientation pour le traitement des affaires liées à la lutte contre la corruption. Le mouvement opéré ces deux derniers jours au niveau du corps de la justice répond forcément à cette volonté d’accélérer les instructions des affaires en cours au niveau de la justice . Nouvelles nominations à la tête de la cour suprême et dans différentes structures sensibles du ministère de la justice, le tout en une seule journée , autant dire qu’ il y avait comme une urgence…

A suivre

Crise Politique: la constitution encore piétinée!

Par Dr Rafik ALLOUI D’un côté on nous demande de respecter la constitution pour trouver une sortie à la crise politique que connaît le pays, et de l’autre côté on piétine cette dernière d’une manière flagrante pour imposer une élection présidentielle sous les auspices des anciennes figures du système rejeté par une population dans les rues du pays tous les vendredis depuis le 22 février. Après un subterfuge constitutionnel mis en œuvre par le conseil constitutionnel, en allant chercher des articles qui ne collent pas avec le sujet pour imposer…

A suivre

Crise politique : un subterfuge constitutionnel

Si l’annulation de l’élection présidentielle du 4 juillet était du ressort du conseil constitutionnel après le rejet des deux dossiers de candidatures, en revanche, la volonté de prolonger le mandat du chef de l’Etat en cherchant des subterfuges constitutionnels suscite l’inquiétude. Pour défendre cette option, le Conseil constitutionnel est allé chercher non pas un article de la Constitution qui prolonge clairement le mandat du chef de l’Etat à 90 jours supplémentaires, mais des articles qui ne collent pas avec le sujet en l’occurrence les articles 7, 8, 102 alinéas 6,…

A suivre

Crise politique: le conseil constitutionnel outre- passe ses prérogatives

Par Dr Rafik ALLOUI Le conseil constitutionnel outre – passe ses prérogatives et verse dans l’inconstitutionnel par sa décision numéro 20/D.CC/19 du 1er juin 2019, par laquelle il déclare l’impossibilité de tenir la présidentielle  le 4 juillet 2019, et la réorganisation de celle-ci de nouveau en chargeant le chef de l’Etat intérimaire auquel l’article 102 ne donne que 90 jours pour cette mission qui arrive à son terme le 9 juillet prochain. Le conseil constitutionnel s’est référé à Alinéa  6 de l’article 102 qui stipule « En cas de conjonction de…

A suivre

L’option d’un dialogue sous conditions: Élections sans transition !

Ne dialoguera pas qui veut. L’appel au dialogue sur lequel insiste le commandement de l’armée qui vient de rendre public un message d’appoint ce mercredi , insiste sur le préalable de rejet de toute idée de transition. L’offre ou l’ordre de dialogue ainsi formulé pose des conditions essentielles pour pouvoir y être invité : accepter le principe des élections sous le sceau de l’urgence et évacuer l’éventualité d’une période de transition . Mais pas seulement , il semble que l’institution militaire tient à filtrer les rangs des potentiels candidats au…

A suivre

Crise politique: l’appel au dialogue

Par Dr Rafik ALLOUI Depuis Tamanrasset, le vice-ministre de la défense nationale et chef d’état-major de l’Armée Nationale Populaire a évoqué la crise politique en estimant que « le dialogue est la seule issue à la crise ». L’issue de la crise est bien évidemment d’aller vers une élection présidentielle le plus tôt possible, mais la problématique c’est que nous avons : D’une part, un peuple dans sa presque totalité qui sort tous les vendredis depuis le 22 février 2019 à travers l’ensemble des wilayas du pays, avec une revendication claire : le…

A suivre

Crise politique: Et maintenant ?

Par Dr Rafik ALLOUI Le délai de dépôt des candidatures pour l’élection présidentielle est fini, le Conseil constitutionnel a enregistré deux candidats pour ce rendez-vous électoral. Dans le cas d’un rejet de ces deux candidats par le conseil constitutionnel, le pays sera- il dans une situation inédite comme disent certains ? Au contraire, dans une situation pareille, les dirigeants du pays auront l’occasion de mettre en place des solutions par le report de la date de l’élection et la préparation d’un autre rendez-vous , en application de l’article 146 de…

A suivre

Le peuple prend le dessus, la constitution,tient à ses dessous !

Les dernières sorties du chef d’État major de l’armée , notamment cette semaine où il a clairement écarté toute ambition politique  personnelle , en réaffirmant son attachement à la constitution pour justifier l’impératif des élections, comme Solution de sortie de crise , n’ont pas convaincu la population . Du moins , il fallait attendre ce vendredi 14 pour le confirmer . Alors que certains retenaient leur souffle quant au devenir du mouvement populaire dont on pariait un essoufflement quasi certain,  la rue a produit l’effet inverse : une mobilisation encore…

A suivre

Crise politique: L’ingénierie constitutionnelle de l’Algérie

Par : Dr Rafik ALLOUI Le chef d’état- major de notre Armée Nationale Populaire dans sa dernière intervention du 20 mai 2018, a indiqué que la sortie de crise réside exclusivement dans l’élection d’un nouveau président de la république sans citer la date butoire du 4 juillet 2018. Il a appelé à la mise en œuvre des articles de la constitution relatifs à l’organisation de ces élections.  De l’analyse de cette intervention, il semble donner un peu de temps pour  la mise en application d’une ingénierie constitutionnelle qui nous conduit à…

A suivre