La campagne présidentielle risque d’être exclusivement télévisée : débats entre les candidats

Des débats télévisés entre les candidats aux présidentielles seraient sur le point d’être inscrits au programme de la campagne, selon ce que laissent entendre des membres de l’ANIE, agence nationale indépendante des élections. Ce serait en tous une première dans la mesure où les candidats auront à se soumettre au libre jeu de questions concernant leurs programmes et leurs visions d’avenir . Selon ce que révèle un membre de l’instance électorale, la démarche entreprise de concert avec l’autorité de régulation de l’audio-visuel avance dans cet objectif pour stimuler la campagne…

A suivre

Ali Benflis se “cache” et tente un nouveau “jeu”

Étrange effacement de Ali Benflis. Candidat à la présidentielle du 12 Décembre, Benflis semble avoir privilégié un retrait tactique ces derniers temps. Une sorte d’eclipse nécessaire à une économie d’énergie et un besoin de concentration pour mieux rebondir ? Tout le laisse à penser, d’autant que le candidat Benflis qui peut compter parmi les privilégiés à avoir eu l’occasion de replonger dans la vie anodine de presque tous les algériens.  Du moins pour un temps. S’attablant dans des cafés publics, se mêlant aisément à la foule, l’ancien chef de gouvernement…

A suivre

L’image pour contrer la rumeur : le pouvoir dément à sa manière

Dans la communication officielle , rien de changé, même quand il s’agit de faire face au danger des fake news ou de la nuisance terrible de la rumeur quand elle porte sur des symboles ou sujets sensibles . Les officiels n’apportent jamais, ou presque, de démentis directs. On l’aura compris, la séance télévisée du dernier conseil des ministres où les caméras de télévision ont eu le rôle clé pour insister sur la présence ” physique et réelle ” de Bensalah et de Gaid Salah, était surtout censée  répondre par l’image…

A suivre

Quand Said Bouteflika s’en prend au Ministre pour défendre Sovac

À peine installé comme ministre de l’industrie dans le gouvernement éphémère de Tebboune, Mahdjoub Bedda annonce fièrement aux journalistes ” Nous allons revoir toute la politique de montage automobile. C’est une importation déguisée et nous n’allons pas tolérer cette mascarade ” . Il était loin de se douter de la puissance de feu qui allait s’acharner contre lui. Après une visite d’inspection dans les unités de montage , Mahboub Bedda sera approché par le puissant patron de Sovac, Mourad Eulmi , habitué à voir le personnel politique plier à ses…

A suivre

La Casbah au coeur des coups bas: entre la France et Cuba!

Rumeur ou information officielle ? La restauration du quartier historique , la casbah d’Alger aurait été retirée aux français , selon plusieurs sites et autres pages Facebook. Les travaux de rénovation seraient finalement sur le point d’être confiés aux Cubains, toujours selon ces sources qui mettent en avant l’arrière pensée politique de cette décision qui émane des autorités algériennes. En effet on laisse entendre qu’il s’agit tout simplement d’une volonté des pouvoirs publics algériens de faire passer un message à la France.  En écartant  la partie française de ce marché,…

A suivre

Convoqué par la justice et toujours en exercice : le ministre des finances sera t-il limogé ?

Incroyable situation ! Il est le premier argentier du pays , toujours en poste et en charge des richesses de l’Algérie . Quel crédit reste- t-il à un ministre des finances convoqué par la justice dans le cadre d’une enquête aussi lourde que celle qui a trait aux graves chapitres liés à ce qui est annoncé : Dilapidation de deniers publics et octroi d’avantages illégaux ? Désormais le doute est semé au niveau de l’un des plus sensibles portefeuilles du pays . L’effet d’annonce aura suffi à ôter tout le…

A suivre

Enquêtes sur des crédits qui ont financé. ..la faillite !

Elles sont dans le viseur des enquêteurs . Les principales banques publiques dont la BEA , CPA et BNA font l’objet d’un intérêt particulier par des enquêteurs qui tentent de cerner les modalités et conditions ayant conduit à l’octroi de crédits faramineux à une dizaine d’hommes d’affaires  qui ont gravité  autour du régime Bouteflika . Des sources proches de ces dossiers font état d’un total crédit qui avoisine ….les 6 milliards de dollars ! Plus grave que cela ce chiffre est concentré entre une dizaine d’opérateurs qui se sont partagés…

A suivre