De l”abstentionnisme” commercial, au recel et la fraude: L’hypocrisie du marché automobile

Se rendre ces derniers temps chez un concessionnaire automobile du made in Algeria relèverait presque de la trahison . Sinon du recel. C est du moins ce que laisse véhiculer la campagne de boycott initiée sur les réseaux sociaux et qui se manifeste par une virulence assez prononcée à l endroit des marques assemblées en Algérie. Les patrons de ces unités d assemblage sont accusés d être ni plus ni moins que des fraudeurs qui profiteraient d une situation de marché où la demande explose. Qui oserait s afficher en…

A suivre

l’automobile made in Algeria: La spéculation est ailleurs

Le souci de l’homme d affaire qui a investi dans l’assemblage automobile est de garantir la meilleure marge bénéficiaire susceptible d être acceptée par le marché tout en demeurant compatible avec l impératif de retour sur investissement. Autrement dit , le recours à des prix prohibitifs serait naturellement suicidaire. Pour l heure même si les avantages fiscaux et parafiscaux sont conséquents et assurent une excellente avance il n en demeure pas moins que la chute du dinar a lourdement  pesé dans la dynamique des prix des véhicules. Une perte de…

A suivre

Industrie de montage automobile : Le Ministère de l’industrie a t il violé la loi?

Diabolisés et jetés en pâture par les pouvoirs publics , depuis la récente publication par le ministère de l industrie de la structure des prix relative aux véhicules assemblés en Algérie, les opérateurs activant dans ce nouveau segment se sentent piégés voire discrédités d emblee dès  leurs premiers élans. La démarche initiée contre toute attente par le ministère de l industrie soulève plus de questions qu elle n apporte de réponses. La publication de la structure des prix des véhicules made in Algeria  livrée par les pouvoirs publics sans explicatifs…

A suivre