Au delà du 12 Décembre, la solution en sursis

Pleine incertitude à deux semaines d’un rendez vous décisif pour l’avenir du pays . Décisif , en ce qu’ il porte comme enjeu majeur dans un climat de haute tension et en ce sens où la tenue de ces élections, même si elles pouvaient trouver quelques ” preneurs ” ne réglera pas pour autant la crise. Et cela tout le monde le sait . Y compris les promoteurs  de cette echéance et les candidats . Sur le terrain, deux campagnes s’entrechoquent. Deux camps se forment et divergent sur le fond…

A suivre

Deux enquêtes, deux médias, une conclusion: le candidat Tebboune pris en tenaille…

Entente illicite ? Réconciliation de circonstance ? Le site d’investigations Algerie Part de Abdou semar et le groupe Ennahar d’Anis Rahmani , deux ennemis jurés et diamétralement opposés en tout et sur tout , font ils désormais équipe ? Deux enquêtes, deux organes, même cible, en la personne du candidat Tebboune et surtout,même conclusion. Les deux médias qui se vouent mutuellement une animosité ” sans failles” se sont pourtant chacun de son côté, illustrés dans une terrible enquête entreprise à la faveur de l’arrestation de L’ex député Omar Alilat ,connu…

A suivre

Ali Benflis perdu entre l’appel de Décembre et celui du hirak: Il piège son propre élan !

Il est vrai que sur les cinq candidats de l’élection controversée du 12 Décembre, Ali Benflis peut sembler comme le plus apte à représenter un minimum de  sérieux, dégagé par sa stature de potentiel homme d’État. Cependant , il s’est laissé entraîner par des  contradictions qui piègent sa démarche en se déclarant engagé dans le sauvetage du pays et en présentant ce choix comme le résultat d’une mûre réflexion où Benflis avait mis sur la balance , d’un côté, l’appel du devoir et de l’autre, la non participation à l’élection.…

A suivre

L’institution militaire pourrait dire non!

Il ne serait pas surprenant de voir intervenir le commandement militaire dans le chaud débat lié au rejet populaire de la loi sur les hydrocarbures. Une occasion en or en serait offerte pour réitérer encore une fois l’attachement des tenants du pouvoir à veiller aux intérêts suprêmes du pays et à demeurer attentifs aux préoccupations des algériens. Il n’est donc pas exclu de s’attendre à un report de la loi tant controversée. Ainsi , le salut viendrait de l’intervention ” prompte et efficace ” de l’institution militaire. Il y a…

A suivre

Le parlement européen veut auditionner des acteurs du Hirak : Qui choisit qui?

La crise algérienne est au coeur de l’Europe. Si des voix se sont d’ores et déjà fait entendre pour dénoncer cette ” ingérence ” que certaines parties en Algérie, notamment les islamistes dont Hassan Aribi le député et Mokri le président du MSP, ainsi que plusieurs internautes , nombreux, sont par contre ceux qui au sein du hirak se félicitent de cet ” acquis ” dont ils espèrent une pression prochaine sur le pouvoir algérien . Or, dans ce soutien inespéré, il risque d’y avoir mal-donne. La présidente de la…

A suivre

On a libéré le “citoyen” karim Tabbou, mais pas l’opposant

Mesure de détente à la veille d’un vendredi de hirak ? Ou bien , démarche tactique pour vider la colère de la rue et suggérer sur la lancée que la justice fonctionne librement ? En tous cas Karim Tabbou a été remis en liberté  dans  l’après midi de ce merdredi par la cour de Tipaza . Il avait été incarcéré le 11 de ce mois à la prison de Kolea après avoir été accusé de participation dans une entreprise de déstabilisation et d’atteinte au moral des troupes de l’armée. Aujourd’hui,…

A suivre

Entre les erreurs du Hirak et l’intransigeance du pouvoir , L’Algérie se cherche une voie

Il ne dit pas faux quand il affirme que la majorité des Algériens adhère au principe des élections présidentielles. Le général Gaid Salah omet surtout de mentionner que les algériens refusent toute implication ou association de l’actuel premier ministre dans l’organisation du scrutin projeté. La problématique soulevée réside à ce niveau et non pas dans le principe des élections.  Et au regard de ce qui s’apparente à un forcing sur cette voie , il y a le spectre d’un boycott généralisé des futures élections si d’ici là, des mesures raisonnables,…

A suivre

Ce système qui se régénère !

L’impression est tenace , celle qui suggère que quelques sacrifices , quelques efforts sont consentis ça et là , mais on tourne toujours autour de l’essentiel. La justice enfile sa tenue des grands marathons et accélère la cadence en ouvrant très larges les volets de cette fenêtre qui donne sur le mouvement populaire en pleine effervescence . Elle tend l’oreille à ce peuple qui crie et qui fournit les noms de ceux qui doivent partir surtout . L’institution judiciaire prend l’appel au vol et répond par une série de convocations…

A suivre

Tout le monde se tait: Gaid Salah, seul au micro !

Un discours tous les Mardis.  Deux messages successifs ces deux derniers jours ! Gaid Salah est seul à parler ! A assumer aussi ! Il donne cette image d’un décideur qui a entre ses mains toutes les commandes et le seul habilité à tracer le schéma de l’avenir . A ce rythme , le Général efface de fait tout le monde et concentre tous les pouvoirs à son niveau . Il est en charge de la sécurité du pays et se livre aussi à l’exercice politique qui le propulse en …

A suivre

Qui jugera le Systeme Bouteflika et ses hommes ?

Qui doit juger qui ? Et juger quoi ? Le système et ses hommes? Comment définir ce système et où délimiter ses frontières et suivant quels critères d’appréciation objective tout individu serait inscrit au registre des suspects ou des coupables ? Quel est ce point limite qui détermine que tel ou autre individu est entré dans le champ de la suspicion pour appartenance au système ? Qui fixe les règles ? La justice ? La rue ? La politique ? L’armée ? Il y a à l’évidence un travail de…

A suivre