Candidat par ” contumace ” pour une ” perpétuité ” présidentielle

Quelques chaînes de télé comme Dzair news, propriété de Ali Haddad viennent d’annoncer en cette fin d’après midi du dimanche, l’arrivée au siège du conseil constitutionnel ” de plusieurs véhicules lourds ” chargés de formulaires , 1million 500.000 selon le même média ( référence non dite aux martyrs de la révolution ) du candidat Abdelaziz Bouteflika. Rien que ça ! Des poids lourds pour la symbolique en guise de réponse aux populations qui ont marqué leur vive opposition au cinquième mandat .
Le choix de la manipulation et le recours à l’action propagandiste dans un climat de tension générale . Jusqu’ à l’heure où nous redigeons ces lignes, aucune information n’a été communiquée sur la présence de Bouteflika en Algérie ou S’il demeure toujours en suisse . Son avion qui fait l’objet d’une traque inédite est demeuré hors de portée de tous les radars.
Au delà du plan de vol dissimulé à une population en.proie au doute et à la colère, les autorités terrées dans un.mutisme sans précédent depuis ces dernières mobilisations populaires ont marqué une absence historique à un.moment aussi sensible que celui qui engage sérieusement le sort du pays . Il y a de la panique dans l’air supérieur de l’Algérie en.passe de négocier ces prochaines heures un des tournants les plus décisifs de son histoire.
Affaibli par l’âge et la maladie, totalement absent et dans l’incapacité de communiquer avec son peuple, Bouteflika tient lieu encore une fois , une cinquième fois de candidat d’un système qui n’a que trop échoué. Cette fois ci contre la volonté franche et générale des algériens qui ont eu à le manifester par millions et qui persistent à refuser cet état de fait. Pour l’opinion nationale, une nouvelle candidature du président sortant est perçue comme une provocation, une fraude, une violation de la constitution et enfin un affront à la volonté populaire qui s’est largement exprimée.
Abdelkrim Alem

Lire aussi