Benin-Algerie: du travail en perspective pour Belmadi

En s’inclinant sur le score de 1 à 0 sur un terrain impraticable (plus bénéfique en préparation à la semence qu’a la pratique du football), l’Algerie n’a pas présenté une prestation digne de son rang . Outre le terrain, un arbitrage catastrophique est venu s’ajouter a la déconvenue. Nous soulignerons toutefois dans un Fair Play déguisé, la prestation de Stéphane Sesegnon qui sur action a mis un vent a Ghezzal et surtout a au défenseur de métier qu’est Rami Bensbaini, cette action par laquelle le but Béninois est survenu, et que Bensbaini n’a fait que constater le résultat du fait accompli, au fond des filets de Mbolhi.

Nous ajouterons à cela l’absence de chercheurs de balles qui ne fit qu’empirer  une  situation soulignant une précarité organisationnelle médiocre.

 Les prochaines échéances devraient nous donner des indications réelles sur les potentialités de Mr Belmadi  a assumer le costume de sélectionneur national d’une formation mondialiste par 3 fois et vainqueur de cette coupe d’Afrique en 1990

                                                                                                                         Rafik Djilali

Lire aussi