Bedoui “libére” Cevital : En attendant Rebrab…

Mesure de détente ou sursaut de réelle prise de conscience du gouvernement Bedoui qui vient de trancher positivement en faveur du déblocage de tous les projets du groupe Cevital ?

Ce que rapporte le site TSA hier en citant Omar Rebrab, membre de la direction Cevital conforte la piste de lecture qui suggère l’espoir d’une solution qui se profilerait en faveur du patron du premier groupe industriel privé en Algérie.

Au delà de cette nouvelle porteuse d’espoir pour le tissus industriel du pays et de l’économie nationale où cevital pèse autour  de 300 millions d’euros d’exportations par an et  pas moins de 18000 effectifs ainsi qu’ une contribution fiscale inscrite en tête des contribuables du pays , le gouvernement Bedoui vient de réhabiliter le nom de ce groupe en lui reconnaissant sa dimension.

Pour autant, faut-il s’attendre à la libération prochaine de Issaad Rebrab, incarcéré depuis Avril pour un contentieux en douanes, pour une affaire de soupçons de surfacturation dont le montant est insignifiant au regard de ce que le groupe engrange comme recettes ?

En tous les cas, C’est la première fois qu’ un gouvernement consent à recevoir en audience les représentants du groupe Cevital black-listé durant tout le règne de Bouteflika.

À en croire Omar Rebrab, pratiquement C’est un mini conseil du gouvernement qui a été consacré à la question Cevital.  Pas moins de 6 ministres avec en tête le premier ministre ont écouté en audience l’exposé des dirigeants du groupe privé, qui ont trouvé en la matière une opportunité de démontrer aussi bien la valeur économique des investissements consentis que  celle du potentiel industriel.

Il a été surtout question de projets stratégiques bloqués depuis de longues années pour des considérations politico-mafieuses .

Immédiatement après la rencontre , pas moins de 1700 containers de cevital ont été libérés pour approvisionner les usines de Brandt , fait encore savoir Omar Rebrab.

Le fameux projet de trituration des graines oléagineuses prévu à Bejaia et bloqué depuis des années est également inscrit en priorité dans la liste des unités à libérer.

Il y a comme une odeur de grande annonce dans l’air.

ABN

Lire aussi