Crise politique : les clés existent quand l’honnêteté est de mise

Par Docteur Rafik Aloui Il est clair que  depuis le 22 février 2019, les revendications populaires ont évolué crescendos : du refus du cinquième mandat en passant par le rejet des figures du système, à l’appel pour punir ceux qui ont dilapidé les deniers publics en arrivant à une revendication principale : Un Etat de droit pour une Algérie libre et démocratique. Il est clair aussi que nombreuses  sont les revendications qui ont été satisfaites jusque-là à commencer par l’annulation de l’élection présidentielle, l’élimination de la bande «  issaba » et voici…

A suivre

Crise politique : le dialogue, le président et la vraie transition

Par Docteur Rafik Aloui En ce jour du 7 Aout 2019, des auto-représentants du mouvement populaire « Hirak » ont assisté à une réunion avec le panel chargé, nous a-t-on dit, de diriger le dialogue. Une chose est sûre, le « Hirak » ne pourra déléguer personne comme représentant pour dialoguer à sa place. Pour la simple raison que les millions qui le composent sont les seuls représentants auprès de tout le monde y compris le panel pour faire entendre leur  revendication principale criée à haute voix chaque vendredi depuis le 22 février 2019 :…

A suivre

video/ Le nouveau ministre de la justice, l’hirondelle pour un printemps à venir?

Il a pris ses fonctions en produisant un discours rassurant et surtout réaliste . Il évoque la lourde responsabilité qui l’attend , la complexité de sa mission et le contexte politique tendu qui marque ainsi son arrivée à la tête de l’une des institutions les plus décriées du pays: la justice. Belkacem Zoghmati affiche certes du réalisme et laisse entrevoir un espoir de justice , lui qui a connu et subi l’autre revers d’une justice aux ordres et à la merci de la puissance de l’heure mais , en homme…

A suivre

Crise politique: La force et la détermination du peuple

Par Dr Rafik Aloui Le 2 aout 2019 est le vingt quatrième vendredi depuis le 22 févier, durant lequel le peuple Algérien est sorti encore une fois par millions dans les rues de l’ensemble du pays. Ni le froid et la pluie de l’hiver, ni le ramadhan et son épreuve, ni la chaleur torride de l’été, Ni les tentations de plages et les vacances, ni les acquis arrachés, telle la  mise hors d’état de nuire des principales têtes de la bande « issaba », n’ont pu vraiment casser  l’elan des manifestants pacifiques.…

A suivre

Crise politique : l’urgence d’une élection présidentielle

Par Dr Rafik Alloui Cinq mois se sont passés et chaque vendredi , le peuple Algérien sort par millions pour revendiquer son droit à instaurer un Etat de droit dans une nouvelle Algérie libre et démocratique. En clair, il revendique le respect de sa volonté consacré dans les articles 7 et 8 de la constitution, sans plus. Alors pourquoi  ce retard en lui refusant son droit ? Nous ne voulons pas une période de transition, nous dit-on ,et nous ne voulons pas sortir de la constitution. Pour ces raisons on n’a…

A suivre

Dialogue politique  : mode opératoire pour une sortie de crise

Par Dr Rafik Aloui Vingt troisième vendredi depuis le 22 février 2019, durant lequel le peuple Algérien a maintenu pacifiquement sa revendication principale avec force à travers l’ensemble des wilayas du pays : Pour une Algérie libre et démocratique dans une nouvelle république sans les figures du système de Bouteflika. Aucune mesure prise jusqu’à maintenant n’a pu convaincre ce peuple à s’éloigner de sa principale revendication, y compris la toute récente mesure relative à la mise en place d’un comité de dialogue composé de six membres qui a été rejetée lors…

A suivre

Il n’y a que Djemai qui peut combattre la corruption

Il a tout dit et mentionne clairement qu’ il en parle en toute connaissance de cause. Presque un aveu d’expérience et de métier . Mohamed Djemai, le boss du FLN nettoie tout sur son passage et autour de lui. Sauf les lapsus ! L’homme est un spécialiste des coulisses , les coups lisses et les coups bas . Il s’engage fermement à combattre le fléau de la corruption qui règne au FLN. Il le dit en direction des cadres de son parti ” il n’y a que moi qui suis…

A suivre

La coupe d’Afrique, le hirak et les slogans

  Par : Dr Rafik ALLOUI Un vendredi 19 juillet 2019 pas comme les autres, l’équipe nationale dispute une finale de la coupe d’Afrique contre le Sénégal. Cela coïncide avec le vingt deuxième vendredi de contestation depuis le 22 février, le peuple Algérien  est sorti dans les rues de l’ensemble du pays cette fois-ci deux fois en une journée . D’abord durant la journée, il a maintenu sa pression pacifiquement au grand dam de ceux qui misaient sur sa démobilisation au vu de la grande ferveur dont bénéficie  le football chez…

A suivre

Le mensonge identitaire : Cette France qui a mal…

 Un coup de baguette magique et l’intelligencia parisienne se penche sur la question des banlieues. Le Figaro s’est fendu en un titre digne de sa ligne éditoriale en déclarant, l’on cite « le problème des banlieues n’est toujours pas réglé. »  Bonjour ! Il pose une question très intéressante sur laquelle il s’est longuement étalé. Il a traité le problème de manière exhaustive et tenez vous bien, il a failli le résoudre avec tout son appareillage métaphysique et son approche méthodologique, une véritable caisse à outil ! Quand on a besoin de pain…

A suivre

Crise politique : le long chemin de la lutte pacifique

Dr Rafik Aloui Vingt et un vendredis, depuis le 22 février 2019 durant lesquels le peuple Algérien sort par millions dans l’ensemble du pays d’une manière pacifique jamais égalée dans le monde entier. Nombreux sont les acquis obtenus jusque-là, à commencer par l’annulation du cinquième mandat de Bouteflika, la neutralisation de sa bande « el issaba » et la libération de la justice qui est en train de faire payer tous ceux qui ont sévi dans l’impunité quel que soit leur rang. Mais la revendication la plus importante n’est pas encore acquise :…

A suivre