Crise Politique: la constitution encore piétinée!

Par Dr Rafik ALLOUI D’un côté on nous demande de respecter la constitution pour trouver une sortie à la crise politique que connaît le pays, et de l’autre côté on piétine cette dernière d’une manière flagrante pour imposer une élection présidentielle sous les auspices des anciennes figures du système rejeté par une population dans les rues du pays tous les vendredis depuis le 22 février. Après un subterfuge constitutionnel mis en œuvre par le conseil constitutionnel, en allant chercher des articles qui ne collent pas avec le sujet pour imposer…

A suivre

Algerie, notre seul salut!

Il est des nations qui prévoient le devenir de leur progéniture, de leurs réserves 50 ans à priori et d’autres qui n’aspirent qu’à vivre le moment présent et après eux, la fin des temps. Telle est la définition que l’on peut attribuer au pouvoir algérien depuis l’indépendance.  Ceci étant dit, l’urgence commande à tout patriote de faire part de son implication quelque soit la portée de son apport, aussi modeste soit-il. Les initiatives bienveillantes sont les bienvenues sans pour autant céder à la cacophonie, à l’anarchie car ce sont aussi…

A suivre

France: Une sénatrice menacée de mort

  L’affaire qui secoue l’impartialité de la France : financement de l’armée sioniste Tsahal par le gouvernement français et son économie Le scandale passé sous silence ou très peu relayé par les medias, s’avère être le talon d’Achille de cette république française, qui est en phase de perdre toute crédibilité quant à son influence sur l’échiquier international en appliquant des directives dictées sous un Etat de moins en moins souverain, permissif à plus d’un titre. La France fut un Etat depuis la décolonisation  exemplaire, un Etat matrice de tous les concepts…

A suivre

Crise politique : un subterfuge constitutionnel

Si l’annulation de l’élection présidentielle du 4 juillet était du ressort du conseil constitutionnel après le rejet des deux dossiers de candidatures, en revanche, la volonté de prolonger le mandat du chef de l’Etat en cherchant des subterfuges constitutionnels suscite l’inquiétude. Pour défendre cette option, le Conseil constitutionnel est allé chercher non pas un article de la Constitution qui prolonge clairement le mandat du chef de l’Etat à 90 jours supplémentaires, mais des articles qui ne collent pas avec le sujet en l’occurrence les articles 7, 8, 102 alinéas 6,…

A suivre

Crise politique: le conseil constitutionnel outre- passe ses prérogatives

Par Dr Rafik ALLOUI Le conseil constitutionnel outre – passe ses prérogatives et verse dans l’inconstitutionnel par sa décision numéro 20/D.CC/19 du 1er juin 2019, par laquelle il déclare l’impossibilité de tenir la présidentielle  le 4 juillet 2019, et la réorganisation de celle-ci de nouveau en chargeant le chef de l’Etat intérimaire auquel l’article 102 ne donne que 90 jours pour cette mission qui arrive à son terme le 9 juillet prochain. Le conseil constitutionnel s’est référé à Alinéa  6 de l’article 102 qui stipule « En cas de conjonction de…

A suivre

Crise politique: l’appel au dialogue

Par Dr Rafik ALLOUI Depuis Tamanrasset, le vice-ministre de la défense nationale et chef d’état-major de l’Armée Nationale Populaire a évoqué la crise politique en estimant que « le dialogue est la seule issue à la crise ». L’issue de la crise est bien évidemment d’aller vers une élection présidentielle le plus tôt possible, mais la problématique c’est que nous avons : D’une part, un peuple dans sa presque totalité qui sort tous les vendredis depuis le 22 février 2019 à travers l’ensemble des wilayas du pays, avec une revendication claire : le…

A suivre

Crise politique: Et maintenant ?

Par Dr Rafik ALLOUI Le délai de dépôt des candidatures pour l’élection présidentielle est fini, le Conseil constitutionnel a enregistré deux candidats pour ce rendez-vous électoral. Dans le cas d’un rejet de ces deux candidats par le conseil constitutionnel, le pays sera- il dans une situation inédite comme disent certains ? Au contraire, dans une situation pareille, les dirigeants du pays auront l’occasion de mettre en place des solutions par le report de la date de l’élection et la préparation d’un autre rendez-vous , en application de l’article 146 de…

A suivre

Crise politique: L’ingénierie constitutionnelle de l’Algérie

Par : Dr Rafik ALLOUI Le chef d’état- major de notre Armée Nationale Populaire dans sa dernière intervention du 20 mai 2018, a indiqué que la sortie de crise réside exclusivement dans l’élection d’un nouveau président de la république sans citer la date butoire du 4 juillet 2018. Il a appelé à la mise en œuvre des articles de la constitution relatifs à l’organisation de ces élections.  De l’analyse de cette intervention, il semble donner un peu de temps pour  la mise en application d’une ingénierie constitutionnelle qui nous conduit à…

A suivre

Abdelkader Mesli , l’imam Algérien qui a sauvé tant de juifs !

En d’autres temps, Monsieur Zemmour aurait été sous l’autorité du bon vouloir de l’imam algérien Abdelkader Mesli, cet Imam qui sauva des centaines de juifs en délivrant des certificats de musulmans. Cela nous rappelle l’altercation verbale que ce dernier (Zemmour) eut à relever ou du moins le débat très animé qu’il eut avec le journaliste humoriste Yacine Bellatar qui lui assena un : « tu ressembles à mon oncle Mahmoud du bled » Ainsi l’on apprend que l’islam est à l’origine du sauvetage de milliers de juifs et l’imam Abdelkader…

A suivre

Crise politique: extraordinaire ce peuple!

Par: Dr Rafik ALLOUI Douzième Vendredi de manifestation à travers toute l’Algérie. La revendication populaire , toujours la même, claire et nette : rejet total du système, non aux figures de transition imposés par l’article 102 de la constitution. Ce vendredi n’est pas comme les précédents, il incarne la volonté, la persistance et la perspicacité d’un peuple qui veut arriver à son but en l’occurrence l’instauration d’une nouvelle république. Malgré le ramadan et la chaleur,ils sont sortis par millions dans tout le pays cassant par cela l’idée d’une démobilisation tant…

A suivre