La Nouvelle de la Semaine:  Le Dundee de la Medina

  Par: Nina.K Qu’est ce qui sublime une chanson, les paroles ou la voix de son interprète ? Ou est-ce au final l’union des deux ? Le chant des oiseaux, pourtant dénués de cordes  vocales, est-il moins enchanteur ? Ces ondoiements mélodieux n’atteignent-ils  pas le tréfonds de notre âme qu’ils font vibrer à en pleurer. Ils nous absorbent tant qu’on n’entend plus qu’eux.  Tout comme  l’appel de la terre natale qui déploie ses entrailles et attire vers elle ses hommes les plus fidèles lesquels accourent aveuglément pour se jeter  volontairement dans son foyer ardent.…

A suivre

Crise politique : Ceux qui persistent dans le dérapage…

Par Docteur Rafik Alloui Nous avons eu droit ces deux derniers jours à deux dérapages inédits jamais vus dans un Etat qui se respecte :l’un venant d’une institution censée être neutre dans l’organisation des élections présidentielles,et l’autre venant d’un commis de l’Etat censé représenter un gouvernement qui se dit être en dehors de l’organisation de ces mêmes élections.   Le premier dérapage est signé  du président de l’Autorité Nationale Indépendante des élections (ANIE). Monsieur Mohamed Chorfi qui a annoncé sur la chaîne de télévision Al Hadath que le nombre de…

A suivre

La nouvelle de la semaine : Mani…

  Par Nina K.    La grande derbouka !  C’était le plus beau cadeau de sa grand-mère. ça la fait penser au mariage de sa jeune tante, sur la grande terrasse de l’immeuble, dans La Casbah. Sa mère l’a soigneusement gardée et elle n’a eu de valeur symbole qu’après le décès de sa grand-mère.   Mani aux joues caves si douces, Mani si dure. Les souvenirs sont sublimés et la mnémonique requiert de la concentration parfois sans résultat. Car au final, Mani, elle était comment ?   Elle avait le choix de…

A suivre

Crise politique : ingérence suspecte et mobilisation détournée…

Par Docteur Rafik Alloui Le parlement Européen a voté une résolution ce jeudi 28 novembre2019 demandant aux autorités algériennes de mettre un terme à la répression du Hirak.   Paradoxalement, ce même parlement  ferme les yeux sur la répression musclée des gilets jaunes où chaque samedi des blessés graves sont enregistrés en France. Pourquoi cette résolution intervient- elle maintenant? Quels sont les dangers de cette initiative ?   Nous savons que cette résolution a une portée avant tout symbolique. Elle n’oblige nullement les États membres ni les institutions européennes à modifier…

A suivre

Short story: Tardifs regrets

Par Nina K   Au crépuscule de sa vie, Talel se décide à enfin ouvrir son vieux carnet, celui dans lequel pendant près de quarante années, il avait consigné les moindres événements, couché des maux et enterré ses déboires.. Il tourne frénétiquement une à une les pages de journal et revient avec les mêmes gestes qu’un diariste, sur la première, qui  s’interroge une fois de plus sur l’intérêt de son passage ici bas. Tous ses rêves étaient là couchés sur ce papier jauni par le temps et la poussière. Un…

A suivre

Crise politique : La révolution, version hirak , source d’étude

Par Rafik Alloui 40ème vendredi , le peuple Algérien a entamé son dixième mois de contestation pacifique pour l’instauration d’une Algérie libre et démocratique dans un Etat de droit.   Le Hirak en Algérie qui s’est transformé au terme de cette période, d’une contestation pacifique en une révolution non-violente, mais sans leaders, contrairement à l’ensemble des révolutions non- violentes que le monde a connues jusqu’à maintenant et qui ont été menées par des leaders depuis leurs déclenchements.   De plus en plus souvent, les mouvements sociaux et politiques émergents affichent…

A suivre

Crise politique : manipulation autour des vraies solutions

Par docteur Rafik Alloui Le 10 mars 2019, moins d’un mois du début du hirak,j’avais publié un article dans ce même journal intitulé « Plan de gestion de crise : l’armée nationale populaire élément clé de mise en œuvre ». J’avais évoqué  quatre facteurs d’alerte  dont il faut tenir compte car  si un seul d’entre eux est présent, il constitue à lui seul, un élément suffisant pour  provoquer une crise dans un pays ou une organisation. Ces facteurs sont déterminés par Didier Heiderich président de l’Observatoire International des Crises (OIC), fondateur du…

A suivre

« Aux » diable Babylone !

Par Nina K Les volumes de ces pièces,  ces espaces et ces murs, les ont vus grandir, muer, sortir de l’enfance vers l’adolescence puis entamer l’âge adulte. Leurs paroles imprimées sur des ardoises imaginaires sont encore là,  leurs voix résonnent encore rauques, tonitruantes, discordantes. Et puis, il y a cette femme vieillie par le malheur et le désespoir, cette mère qui les a portés, veillés, nourris. Cette femme qui les a aimés au-delà de l’amour maternel, au-delà de l’affection, au-delà de la douleur et du chagrin. Mais surtout, elle les…

A suivre

Crise politique : l’échec prémédité

Par Docteur Rafik Alloui le 38 eme vendredi de protestation populaire en Algérie, marquait  aussi la 20 eme sortie  depuis l’expiration, du délai d’intérim de quatre-vingt-dix jours à la tête de l’Etat, assuré par le président de la Chambre haute, Abdelkader Bensalah. En vertu de l’article 102 de la Constitution, le mandat de M. Bensalah est donc arrivé officiellement à son terme. Elu par les deux Assemblées après la démission d’Abdelaziz Bouteflika, il devait assumer l’intérim pendant quatre-vingt-dix jours, le temps d’organiser une élection présidentielle, prévue le 4 juillet, rejetée…

A suivre

la nouvelle de la semaine : l’île aux pigeons…

  Nina nous fera voyager une fois par semaine dans cet espace dédié aux petites nouvelles qu’ elle nous livre avec un trait propre à son verbe et au style qui renvoie des images vivantes d’un vécu qui loge encore dans les bonnes mémoires. Par: Nina K Il ne s’agissait pas d’une île mais d’un petit îlot à quelques encablures du fameux phare de Cigli sur lequel s’agglutinaient, si mes souvenirs sont bons, pigeons et autres mouettes. Rien qu’à l’évocation de ce nom, un flot de magnifiques souvenirs d’enfance remontent à…

A suivre