ADOUL Mahfoud, président du PVN veut un gouvernement de technocrates

Lors du meeting animé samedi 17 novembre 2018, au niveau de la maison de la culture Ali ZAAMOUM de Bouira, ADOUL Mahfoud, président du PVN a plaidé pour un gouvernement de Il s’est attardé sur les crises multidimensionnelles, politiques, économiques et sociales que traverse le pays. Il préconise des solutions d’urgence de sortie de crises. Il a appelé à la mise en place d’un gouvernement formé de technocrates dans les meilleurs délais. Pour lui le pouvoir en place a failli dans sa mission, tout en soulignant qu’il faut faire la différence entre le pouvoir en place, qui doit partir et les institutions de l’Etat qu’il faut préserver.

Ce pouvoir qu’il juge d’être responsable de tous les maux de la société algérienne « ce sont les même figures qui se relaient au pouvoir, tout en prétendant appliquer le programme du président. ce qui est faux”. Il fustigea les partis de la coalition « qui se cachent derrière le programme du président, car ils n’ont pas de programme à proposer au peuple algérien ». Il affirma qu’il y’a un fossé entre le peuple et le pouvoir responsable de la mal vie du simple citoyen.

La loi algérienne enfonce davantage le citoyen dans la précarité, etayant son analyse par des exemples comme « le code de la famille qui donne droit à l’homme pour le divorce, puis à la femme de faire Elkholaa, tiré de l’islam, ce qui a porté l’Algérie à la 5eme place dans le monde arabe avec 6 divorces par heure. Plusieurs raisons poussent les couples à la séparation dont le chômage, le logement, la cherté de la vie ». Ainsi, l’Etat doit encourager l’investissement en créant des banques d’investissements dont bénéficieront les vrais investisseurs, non une certaines catégorie, spécialisée dans le pillage des richesses du pays.

 Abdellah DEBBACHE

Lire aussi