Lutte contre la pandémie : le ministere de la communication lance une campagne de sensibilisation

Une vaste  campagne de sensibilisation des citoyens contre la pandémie et surtout sur la nécessité de respecter les mesures sanitaires sera lancée à compter de la semaine prochaine. C’est le ministre de la communication Amar Belhimer qui l’a annoncé à la faveur d’une réunion qui l’a regroupé avec le ministre de la santé , des membres du comité de suivi de la pandémie et de Larbi ouanoughi le pdg du groupe ANEP. Justement C’est cette dernière, l’ANEP, ainsi que des médias qui seront mobilisés dans cette mission censée être basée…

A suivre

La dure mission du ministre de la santé

Les pouvoirs publics excluent l’éventualité d’un confinement à l’échelle nationale en ce sens que plusieurs wilayas n’ont enregistré aucun cas de covid ces derniers temps. Le ministre de la santé qui appelle les gestionnaires de la santé publique à faire preuve d’anticipation et de préparation concrète face à la pandémie relève que ” certains hôpitaux crient à la saturation alors qu’ ils ne mobilisent que quelques lits seulement et que leur potentiel est autrement plus large et disponible “. Le ministre invite les responsables de ces structures à optimiser toutes…

A suivre

Le wali d’Alger ne veut pas de presse “privée”..

Alors que le président de la république reconnaît l’apport de la presse privée qu’ il reçoit au sein meme du siege de la présidence dans le cadre de ses rencontres avec les médias, le wali d’alger affiche une toute autre vision de la liberté d’expression   Que cherche-t-on à cacher aux algériens à l’ère du numérique et des réseaux sociaux ? Tout se sait, se diffuse et se propage en ces temps d’interconnexion en temps réel à tel point que l’information appuyée souvent d’images et de vidéos ne trouve plus…

A suivre

Le quotidien Liberté sévèrement rappelé à l’ordre

Rien ne va plus dans le dossier sensible de la communication autour de la pandémie de la covid 19 . Pour avoir fait un dossier à plusieurs articles sur la pandémie avec un gros titre à la une, le journal liberté ” écope ” d’une sévère mise au point sous forme d’avertissement au ton très virulent émanant du ministère de la communication. Le département de Belhimer interpelle la nouvelle équipe dirigeante du quotidien liberté dans un communiqué aussi long que détaillé. Une foule de griefs et de manquements professionnels est…

A suivre