Crise politique : l’urgence et les défis

 par Docteur Rafik Alloui   Comme je l’ai souligné dans plusieurs contributions parues au niveau du même journal : tenir l’élection présidentielle très rapidement est possible constitutionnellement après avoir rempli les conditions de transparence, par une instance nationale indépendante. La décision a été finalement prise à ce sujet et le dernier trimestre 2019 est fixé pour l’achèvement de l’opération élection présidentielle. Nous avons en outre averti qu’une période conduite par le nouveau président qui naviguera à vue, ne peut que conduire le pays à l’impasse économique et politique, d’où l’importance…

A suivre